Favoriser la rédaction des citations

Je pense qu’il pourrait être intéressant de favoriser la rédaction des citations. Peut-être en ajoutant de la réputation (1 pt toutes les 10 ou 15 citations par exemple). Cela permettrait d’augmenter le taux de factchecking des vidéos longues notamment.

3 J'aimes

Bonjour @Oxiumm c’est une bonne question, mais le sujet est compliqué.
Je transmets ici des réflexions qui ont été partagées dans une autre conversation.

de @Florence-C
En terme de design, j’avais imaginé un système de compteur sur les citations pour augmenter sa priorité / son appréciation, qui pourrait alors éventuellement conférer des points de réputation dans le cas où un utilisateur publie une citation évaluée comme importante / prioritaire par la communauté.

de @DocFred
Je suis pas fan du tout de faire évaluer la pertinence d’une citation, pour deux raisons :

  • D’abord, ça ajoute un système de vote supplémentaire, pas sur que ça soit la bonne stratégie pour susciter l’envie d’utiliser la plateforrme pour ce qu’elle offre.
  • Ensuite parce que ce serait dénigrer une citation plutôt qu’une autre. Comment évaluer efficacement qu’une citation est plus ‹ interessante ›, ou ‹ meilleure › qu’une autre, sur la base de quelle critère ?

Je pense que des citations qui peuvent paraitre négligeable de par leur intérêt, contribue quand même à fournir à l’internaute une étude approfondie de l’ensemble des dires d’un intervenant, et il s’agirait de ne pas empêcher le visiteur d’avoir accès à toutes les recherches possible, sur toutes les citations vérifiable possible, et ce afin que sa/son perception/jugement sur l’intervenant soit le plus exhaustif.

Par contre, pour avoir passer des centaines d’heures au début du projet, à extraire les citations des interviews Thinkerview, je confirme que c’est long et fastidieux, aussi, je serais plutôt favorable à ce que l’on attribue des points à la personne qui prend le temps de cette extraction, mais il faut réfléchir à un système d’attribution de points qui nous mettent un minimum à l’abri de ceux qui voudraient abuser du système pour se voir attribuer des privilèges avec de mauvaises intensions.

de @reknub3ds
@DocFred, je comprends ton analyse et je la respecte mais parfois les citations déjà effectuées peuvent se trouver plutôt imprécises. Je ne suis pas sûr que cela donne envie et implique d’avantage de monde de devoir reprendre le travail de citation afin de fact-checker derrière. Voici un exemple de citation dont je veux parler :

image

Je précise que je n’ai vraiment rien contre Martouf. Bien au contraire, j’aime beaucoup son choix d’ajout de vidéo et le sujet traité dedans. J’ai conscience que je peux moi-même être imprécis et sujet aux erreurs. Il y a quelques temps, j’ai d’ailleurs repris la plupart des citations que j’avais créées dans la 1ère vidéo que je vous avez demandée d’ajouter.:man_facepalming: :sweat_smile:

Après, je suis entièrement d’accord avec toi qu’il ne faut pas tomber dans le dénigrement (je n’en veux surtout pas non plus). Finalement, ça peut être en effet une mauvaise idée d’imaginer pouvoir évaluer les citations… :pensive:

2 J'aimes

Il serait peut-être possible de ne donner des point que pour les citations qui font l’objet d’une vérification et éventuellement de retirer ces points si la citation est profondément modifiée car fausse ou supprimée.

Plutôt favorable à cette proposition. Il faut déterminer le nbr de point gagné pour ce cas précis.

Si la citation est supprimée oui, par contre comment déterminer (Informatiquement parlant et sans que ça soit une usine à gaz) les règles informatiques pour dire qu’une citation a été trop modifiée (Quel critère ?). Une faute d’orthographe ? Le fait que la citation soit raccourcie pour plus de clarté ?

On pourrait simplement demander à celui qui modifie la citation pourquoi il le fait, je pense qu’on peut avoir une relative confiance dans les membres de cette communauté.

@DocFred @Pyros65 je suis d’accord pour dire qu’estimer la modification d’une citation par informatique est certainement complexe, il doit cependant être possible de savoir quelle proportion des caractères d’origine est conservée.