đź”´ Le manifeste de CaptainFact : raison d'ĂŞtre, solutions, objectifs, feuille de route

Le manifeste

Retrouvez dans ce manifeste :

  1. La raison d’être de CaptainFact : pourquoi vérifier les informations ?
  2. Les problèmes du fact-checking aujourd’hui
  3. Comment rendre le un fact-checking efficace grâce à l’intelligence collective sur CaptainFact
  4. Les façons de participer
  5. L’objectif financier général
  6. Une feuille de route / Roadmap

Raison d’être : pourquoi vérifier les informations ?

Nous enregistrons des informations et prenons des décisions mécaniquement, tous les jours, continuellement, sans exactement se rendre compte de leur relation.

La qualité de nos informations a pourtant un impact direct sur la qualité de nos décisions et par conséquent… sur la qualité de nos vies.

Stephen Hawking disait :

« Le plus grand ennemi de la connaissance, ce n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance. »

Nous sommes convaincus que l’accès à une information correcte, en accord avec l’état actuel du savoir humain, constitue la base de choix sains. Que ce soit pour se soigner, se nourrir, ou encore voter, nous agissons tous en accord avec ce que nous pensons vrai. Vérifier l’information, c’est donner à chacun la chance de faire de meilleurs choix dans son quotidien et pour son avenir.

Des événements médiatiques majoritairement politiques et économiques

La grande majorité des événements se rapporte à la politique (30 %) ; à l’économie et à la finance (28 %) ; et au crime, à la loi et à la justice (22 %).1

Les médias ont une telle importance sur le monde que ce sont quelques milliardaires qui en détiennent les plus influents.

80 % des événements médiatisés concernent les citoyens, la politique, l’organisation des pouvoirs, la conduite des affaires publiques, la façon dont nous sommes gouvernés, notre consommation, … La majeure partie des informations que nous recevons concernent et impactent bel et bien nos vies en tant que citoyen d’un pays. Vérifier les informations, c’est permettre à chaque citoyen de notre démocratie de faire des choix éclairés, en étant bien informé.

1 - Extrait du livre « Information à tout prix » basé sur les résultats d’une recherche scientifique qui a donné lieu à deux articles de recherche académique, technique et en anglais intitulés respectivement « The production on Information in a Online World: Is Copy Right? » (Cagé, Hervé, et Viaud, 2016) et « Estimating the Production and demands for Online News: Micro-Level Evidence from the Universe of French News Media » (Cagé, Hervé, et Viaud, 2017).

Des informations qui impactent notre qualité de vie

À une échelle plus individuelle, comment être sûr que l’on protège ses enfants en les vaccinant ? Qu’il n’y a aucun lien entre vaccination et troubles du spectre autistique? Comment savoir si la viande industrielle est effectivement cancérigène ? Si nos achats ne perpétuent pas un modèle socio-économique destructeur tant pour la planète que pour les êtres vivants qui la composent ?

Du temps de cerveau disponible

Une autre raison justifiant la méfiance envers les informations aujourd’hui et leur vérification : le modèle économique des médias, dépendant de l’audience. Pour être rentable, la plupart des médias ont donc plus intérêt à produire de l’information sensationnelle qui généreront du trafic, plutôt que du contenu véritablement instructif qui ne seront pas assez rémunérateur pour payer les salaires.

L’esprit critique sauve des vies

Il est impossible de prendre de bonnes décisions en ayant les mauvaises informations à disposition. Là se trouve l’importance de la vérification des informations, du fact-checking et de l’esprit critique. En vérifiant les faits et en croisant les sources, nous confirmons la qualité des informations ou au contraire… nous démentons, démontrons les biais ou mettons en avant l’absence de faits vérifiables. Ensemble, de manière collaborative et citoyenne, nous nous réapproprions la manière d’informer dans un but de justesse et de véracité, pour le bien de tous.


Historique : les problèmes du fact-checking aujourd’hui

L’importance de l’esprit critique et de la vérification des informations n’est plus à démontrer. Seulement… cette intelligence peut-elle faire le poids contre ce tsunami hebdomadaire, contre ce flot d’informations qui nous arrive quotidiennement dans la figure ? Le fact-checking ne serait-ce pas comme essayer de nager à contre courant d’un torrent déchaîné ?

Petit fact-checking contre grand tsunami médiatique

Aujourd’hui, le fact-checking se confronte à un problème d’échelle : trop peu de vérifications potentielles pour un trop gros nombres d’informations à vérifier. Des médias comme Les Décodeurs du journal Le Monde ont beau publier des articles pour mettre en lumière la vérité concernant des fake news, ils ne sont pas en mesure de contrôler l’intégralité des informations. Se pose aussi la question de la neutralité des vérifications, si elles sont effectuées par un média ayant lui-même des intérêts à protéger.

Un esprit critique feignant, ou le problème d’accès aux vérifications

Quand bien même chaque information serait vérifiée quelque part sur le web, les vérifications seraient-elles prises en considération par le public ? Se pose effectivement le problème de la visibilité des vérifications… Car si les sources existent, elles se trouvent au prix de recherches souvent fastidieuses que nous n’avons pas toujours le temps de réaliser. Alors comment offrir à la vérité l’attention qu’elle mérite, sans faire souffrir notre planning et notre impatience ?

L’incapacité à vérifier un nombre significatif d’informations, ajoutée au manque de moyens pour faire connaître les vérifications, rendent le fact checking d’aujourd’hui inefficace.


CaptainFact : un fact-checking efficace grâce au design et à l’intelligence collective


Le 15 novembre 2016, Edward Snowden déclarait :

« Le problème des « fake news Â» ne se rĂ©sout pas par l’action d’une autoritĂ©, mais plutĂ´t parce que nous, en tant que participants, en tant que citoyens, en tant qu’utilisateurs de ces services, nous coopĂ©rons les uns avec les autres. En dĂ©battant et en Ă©changeant nous pourrons isoler ce qui est faux et ce qui est vrai.
La réponse aux mauvais discours, ce n’est pas la censure. La réponse aux mauvais discours, c’est plus de discours. Nous devons mettre en pratique et répandre l’idée que la pensée critique est aujourd’hui plus importante que jamais, étant donné que les mensonges semblent devenir très populaires. »

CaptainFact est une plateforme collaborative de vérification des informations, une solution contre la désinformation et les fake news qui tend à résoudre les problèmes actuels du fact-checking.

DĂ©mocratique, open source et neutre

Neutre, CaptainFact est une initiative à but non lucratif. L’ensemble du code produit est publié sous licence libre. Le projet a pour vocation de vivre des dons, des bourses et des subventions qu’il pourrait recevoir. Sur CaptainFact, tout comme sur Wikipedia, tout le monde peut contribuer à la vérification des informations, à la fois en renseignant des sources et en les votant afin d’évaluer leur pertinence. En permettant à tout le monde de contribuer, les vérifications représentent différents points de vue, gagnent en neutralité et bénéficient du contrôle de chaque participant.

Collaboratif et efficace

Grâce au travail collaboratif, la vérification des informations ne dépend plus d’une minorité de journalistes débordés. Les vérifications bénéficient de l’intelligence de tous les citoyens. Les contributeurs s’entraident dans le fact checking, pour réaliser ensemble un travail important, plus rapidement et efficacement.

Les citoyens qui s’impliquent dans le traitement de l’information se sentent davantage acteur. Ils gagnent en capacité d’action, en esprit critique et en intérêt pour l’actualité. Là où au contraire, aujourd’hui, vérifier une information ne change pas grand chose.

Des vérifications qui s’affichent à côté des informations

Les internautes prennent rarement le temps de vérifier les informations en faisant des recherches. Bientôt, grâce à une extension navigateur, CaptainFact affichera les vérifications directement sur la page web du média. Pas besoin de faire des recherches : le caractère véridique ou mensonger apparaît du premier coup d’œil. Il suffit que quelqu’un vérifie l’information une fois, pour que tous les prochains internautes soient instantanément alertés d’une erreur ou de l’absence de sources lorsqu’ils visitent la page en question. Pas besoin de sortir de la page et de faire des recherches à chaque info : toutes les sources, tous les commentaires, toutes les vérifications déjà réalisées s’affichent à l’écran.

Bien-sûr, découvrir le caractère probablement vrai ou faux d’une info en un clic ne dispense pas de vérifier les vérifications ainsi partagées, qui peuvent comporter des erreurs ou un point de vue partiel. Les vérifications étant collaboratives, elles ne sauraient être parfaitement fiables. Néanmoins, sans prétendre apporter l’exacte vérité, une telle extension navigateur permet de gagner du temps, d’améliorer l’information et de rappeler à l’esprit critique.

Une base de données de faits qui peuvent éclairer nos décisions

En réunissant avec le temps les vérifications sur de nombreux sujets, en plusieurs langues, CaptainFact souhaite faciliter la prise de décisions de manière éclairée, nécessitant la prise en considération de nombreuses informations difficiles à réunir. Aucun outil de ce type n’existe à l’heure actuelle, CaptainFact propose de combler ce vide. Aujourd’hui, trop de discussions et débats s’appuient sur des données approximatives, des informations partielles, des opinions personnelles, pour (parfois) aboutir à des décisions incohérentes sur les plans scientifique, économique ou environnemental, quand ce n’est pas les trois à la fois.

VĂ©rifier le plus grand moteur de recherche du monde

Si l’objectif de CaptainFact est de permettre à terme la vérification de n’importe quelle page web, CaptainFact se focalise aujourd’hui dans la vérification des vidéos YouTube, le deuxième site le plus consulté du monde. Les chaînes Youtubes tendent à remplacer la télévisions. Vérifier et afficher les sources directement dans le lecteur vidéos des spectateurs, durant les lives politiques par exemple, est une bonne façon d’éduquer les spectateurs à la vérification des informations.


Une association qui a besoin de participation

Nous sommes une communauté, unie autour de valeurs de transparence, de bienveillance et de factualité.

CaptainFact est un projet associatif et open source qui dépend de vos contributions, nécessaires pour assurer le développement et la communication du projet.

CaptainFact.io n’est rien de plus qu’un squelette vide sans le soutien et les actions de la communauté. Un grand merci à tous ceux qui participent !


Objectif financier général

  • 40 % pour les prestations techniques : principalement de placer des rĂ©compenses (bounties) sur les tâches open-source, mais cet argent pourra aussi servir Ă  rĂ©munĂ©rer des designers, graphistes ou dĂ©veloppeurs.
  • 30 % pour financer les divers coĂ»ts de communication, pour dĂ©frayer les bĂ©nĂ©voles, organiser des Ă©vĂ©nements.
  • 25 % de rĂ©serve pour rĂ©pondre aux imprĂ©vus et garder une sĂ©curitĂ© en cas de problème.
  • 5 % pour donner Ă  notre tour aux projets open-source que nous utilisons pour dĂ©velopper CaptainFact.

Roadmap / Feuille de route

Les objectifs et priorités de CaptainFact sont définis avec les adhérents de l’association et sont discutés avec les utilisateurs sur le forum à ce lien.

Les objectifs principaux sont :

  • Le dĂ©veloppement technique du site d’après les issues publiĂ©es sur Github et leur roadmap ici,
  • La formation de partenariat avec les chaines youtube afin d’encourager la vĂ©rification des vidĂ©os,
  • Permettre sur la plateforme la vĂ©rification de tout type de page et plus seulement les vidĂ©os,
  • Permettre sur la plateforme le signalement des arguments rhĂ©tologiques fallacieux.

Voir les priorités :

2 J'aimes