Projet de refonte de l'extension CaptainFact

ici

1 J'aime

@Lionnecoq J’ai copié-collé ci-dessous ton message d’origine.


Bonjour @Florence-C :slightly_smiling_face:

Je n’ai pas compulsé tous les messages du site, ce que je devrais faire pour une meilleure analyse mais qui me demanderait beaucoup de temps.

J’utilise le « je » (et non « moi je ») par commodité, même s’il paraît faussement exclusif par défaut. L’utilisation du « on » est indéfini et le « nous » ne convient pas forcément.

En fait, avant de m’intéresser à la qualité du débat, je m’interroge sur les moyens qui peuvent être investis par chacun (actuellement dans la Communauté et dans l’avenir).

Premièrement , CaptainFact utilisent beaucoup de plateformes de diffusion.
C’est très bien pour toucher un public élargi sur les différents média utilisés et produire de la publicité par sa visibilité, amasser aussi des informations.
Mais cela a aussi ses désavantages : des sujets répétitifs se positionnent à différents endroits et ne sont pas centralisés, à moins qu’il y ait un DATA qui suppose le développement humain d’un algorithme « infaillible » et pertinent…
Dans tous les cas, ça demande un certain effectif humain et des compétences particulières.
Je ne doute pas de la capacité à avoir du matériel , je suppose que chaque « participant » possède a minima un outil relié au web par défaut, mais je m’interroge sur la capacité des serveurs (celui au nom de domaine de CaptainFact en particulier).
Et là, c’est le critère Temps alloué de chaque personne X sur chaque plateforme Y que je veux souligner : selon le nombre, salariés de l’Association ou bénévoles ayant par ailleurs des activités extérieures (travail, famille, loisirs …).

Deuxièmement , à propos des « débats » et concernant le fact-checking :
Je m’intéresse au résultat escompté pour justement déterminer comment construire/définir les moyens pour y parvenir, dont les débats et non l’inverse .

Pour avoir un travail/résultat d"une qualité à la fois visuelle, rigoureuse et pratique, le format actuel n’est pas souhaité.
En effet : à l’exemple de Wikipédia, nous avons une page que je vais appeler « claire » et une page de discussions séparée, voir une troisième page d’historique…
Ce qui est produit actuellement en beta , c’est un peu comme si ces 3 pages étaient mélangées en une seule : un contenu un peu indigeste et pas attractif.

Il faut s’interroger aussi sur le ressenti d’un nouvel utilisateur de l’extension, qui ne connaîtrait pas les mécanismes utilisés et débattus des contributeurs
Des gens qui valident et d’autres qui réfutent, des notes positives, négatives ou absentes, des commentaires épars, des vidéos proposées avec des citations où personne n’est intervenu : même si l’utilisateur a compris que c’est participatif (et bénévole), ça n’est pas très engageant.

Comme dans les commentaires présents sous les vidéos YouTube - quand ils sont actifs et plus ou moins modérés mais sans censure - on y trouve des avis pour ou d’accord , des contre ou pas d’accord , des avis nuancés et parfois quelques sources…
CaptainFact le fait aussi sous le format actuel sauf que c’est en beaucoup mieux au niveau des sources et c’est plus ou moins condensé, un peu à la manière d’un tableau de synthèse et surtout sans les trolls.
C’est bien… Mais peut mieux faire ! :hugs:

Je pense que le visuel de l’extension doit avoir un aspect clair et définitif :

Soit une citation est réfutée, soit elle confirmée, soit elle est nuancée - et dans les 3 cas, des sources doivent être présentées (au minimum 1, bien sûr, même si 2 ou 3 sont plus souhaitables, et plus encore si c’est justifié…) avec pour chacune (des sources), un commentaire qui cite le passage de l’article, par exemple, ou la position de la réponse au regard de la citation (page x, ou tableau y, …) et, éventuellement, un texte « libre » sous les commentaires sourcés, qui serait à visée pédagogique selon la complexité du sujet.

Sur le résultat final, il n’y aura pas « x personnes ont voté ou ont vérifié », ça n’a aucun sens parce que il est sous-entendu que cela aura été fait en amont.

Je ne vois pas non plus l’intérêt qu’un nom d’ auteur (le nom, l’identifiant ou pseudonyme du contributeur) apparaisse (pendant la phase de débat et de construction, OUI le nom doit apparaître car c’est indispensable dans la compréhension des avis donnés).
C’est le fruit de la Communauté, d’une équipe qui n’est ni dans la compétition, ni dans le besoin de briller .

Imaginez si le nom des contributeurs étaient fournis pour chaque ligne d’une page Wikipédia, même si le contexte n’est pas vraiment comparable.

Chaque membre pourra donner son avis sur cette question de présentation, sans oublier de prendre en compte la satisfaction personnelle que l’on peut ressentir, malgré tout, en voyant son propre nom inscrit, même si c’est un pseudonyme :sunglasses:.

Troisièmement : les compétences de chacun pour apporter son avis nuancé, ses contributions de commentaire sourcé, les vérifications par d’autres (système actuel de vote) et enfin, le consensus.

Je pense que cette partie a déjà été une sorte de « débat » philosophique en lui-même.
Qui est qualifié objectivement pour quoi…
Qui est rigoureux et débarrassé de ses conflits d’intérêt…
Comment éviter les biais de confirmation par croyance, opinions hermétiques, mauvaise foi (niée) ?..

Il faut éviter d’interpréter une phrase sortie de son contexte, comme par exemple :
« Vous n’avez pas le droit de … ».

S’agit-il presque d’un abus de langage (ou pas) qui exprime :
« Vous ne devriez pas, c’est inadmissible … » (…de chanter sous la douche… parce que vous chantez faux et que ça me dérange pendant ma sieste :sweat_smile:)
« C’est interdit par la Loi … » (…de chanter sous la douche… à tue-tête à 4 heures du matin pendant 20 minutes, parce que c’est du tapage nocturne :face_with_raised_eyebrow:)
« Vous n’avez pas été autorisé … » (…de chanter sous la douche car le règlement intérieur l’interdit…:open_mouth: )

Il faut éviter de reporter des phrases d’un jargon (ici du domaine juridique) quand la personne n’a manifestement pas songer à cette définition, de nuancer selon le contexte ou au moins de laisser le bénéfice du doute.
Dans certains cas, il est souhaité d’avoir une habilité pour déterminer, sans a priori, que tout le monde ne s’exprime pas de la même façon (culture/érudition ou non, bonne ou mauvaise éducation, capacité cognitive forte ou faible, traduction d’un texte issu d’une langue étrangère, …).

Les défauts de langage sont l’apanage des quiproquos.

Il y a une différence entre « Cette personne s’est mal exprimée mais a dit vrai ( a pensé vrai dans l’idée) » et « Cette personne a dit faux » ; Distinguer « faire erreur, se tromper » de mentir ;

« Je crois que … » : savoir si l’auteur nuance comme un « Je ne suis pas sûr que » ou « je suis certain ».

Il est impossible de cataloguer certaines phrases par « il a raison » ou « il a tort », ça n’a aucun sens, il convient de dire « il ignore que ». Apporter la réponse à une interrogation n’est pas une réfutation ou une confirmation, c’est un commentaire libre et neutre
.
Tout n’est pas « vérifiable » par méthode scientifique.

Concernant les sophismes, en plus des contributions déjà effectuées vues sur le forum, on peut ajouter : Sophismes – une petite collection

Déterminer l’ensemble des « règles à appliquer » trouvera l’ une de ses réponses dans ce qui va suivre en quatrièmement.
Par ailleurs, elle sera développée plus tard, modulée en fonction des divers retours et dépendants notamment de l’aspect de son format définitif choisi (quelques éléments de données me manquent).

Quatrièmement : moyens humains incluant le développement et la modération.

Il faudra distinguer, pour les utilisateurs de l’extension, non contributeurs et non inscrits sur le forum (ou une autre plateforme), le choix des vidéos présentés dans le format définitif entre :

  • celles qui sont « à l’étude », et
  • celles qui ont apportées des réponses suffisantes et satisfaisantes.

Actuellement, il y a peu de vidéos qui correspondent à la 2ème catégorie.

Il y a des contributeurs inscrits sur Discord qui ne se sont jamais présentés sur le forum (et vice versa plus rarement).
Il n’y a pas de « tableau récapitulatif » (à la connaissance de l’ensemble de la Communauté) qui indique que x, y et z :

  • sont spécialisés dans un (ou des domaines) : physique quantique, culture du maïs, élevage bovin, neurobiologie, pêche à la ligne, mécanique, économie des marchés boursiers, …
  • sont intéressés par le sujet relevant du climat, de politique, d’animaux, psychologie, …

D’un côté, il y « peu » de contributions et de l’autre, « peu » de vérifications (je parle du retour sur l’extension parce qu’il y a eu un énorme travail de développement, des lignes de codes

Y a t-il suffisamment de personnes ?
Si non : pourquoi mettre en proposition des vidéos de « moindre importance » (<= à définir mieux !!!, mais j’écoute des vidéos scientifiques très pointues en même temps d’écrire ici :crazy_face: donc je suis moins concentrée - pas bien, ho ! :partying_face:).

Certains points ont été suggérés dans d’autres rubriques, voir : La pénalité de réputation via les votes négatifs sur les commentaires est-elle trop sévère ?

Il y a peu de suivis (pas par Florence mais par tous les membres ou presque « en général ») et le manque de « points » apportés par le forum (faute d’être validés par les autres) peut démotiver des contribuables.

(En attente de retours pour reprendre ultérieurement, si besoin).
Ha, et puis si personne ne lit parce qu’il fait beau et que c’est les vacances, ou pire, parce que c’est trop long et imbuvable :mask:, si ça se trouve je m’applique pour rien !

Hum…

Cinquièmement : il y en avait un, mais j’ai oublié et c’est pour voir si quelqu’un suit… Et puis j’aime bien qu’il y ait un 5 toute façon.

Non je plaisante ! :sweat_smile:

Quelles sont les forces de proposition pour développer l’utilisation systématique de l’extension ?

Quel critère de « marketing »* est envisagé ? (oui je sais, c’est pas un commerce, c’est gratuit, déformation de langage :stuck_out_tongue_winking_eye:)

  • Culture organisationnelle, un état d’esprit, qui cherche à privilégier les attentes et les besoins des parties prenantes de cette organisation;

Est-ce que de grands moyens pourraient voir le jour ?

(J’ai une idée de la réponse, mais j’ai pris le costume journalistique).

Bon allez, c’est l’heure des oiseaux…
Pas de conclusion !
@

1 J'aime

Je suis d’accord que l’interface actuelle du site est plutôt bonne et agréable à utiliser, mais qu’elle peut être améliorée.

Par contre je t’avouerais que j’ai un peu de mal à m’imaginer ce à quoi ressemblerait ce que tu proposes exactement… mais dans l’idée, je suis tout à fait d’accord, surtout en ce qui concerne le « texte libre » qui est pour l’instant matérialisé par les « commentaires » sous les réfutations et les confirmations.

Pareil, je suis d’accord que cela n’a pas beaucoup de sens au final.

Je ne comprends pas bien ce que tu appelles le « résultat final » et « la phase de débat et de construction » ; tu suggères qu’il y ait une page d’édition et une page d’affichage, à l’instar de Wikipédia, c’est ça ? C’est vrai que ça pourrait être envisageable, mais ça ne me semble pas indispensable, pour ma part.

Je trouve très intéressant tout ce que tu dis dans cette partie-là.

Très bien expliqué. C’est vrai qu’il est parfois bien compliqué de saisir les subtilités des propos de l’intervenant.

Cependant, pour ma part, je considère qu’à partir du moment où une vidéo (du genre de celles qu’on fact-check, donc des vidéos à caractère informatif) est réalisée, celui qui en est à l’origine doit faire en sorte d’éviter ce genre de confusions. Il est donc normal de le prendre au mot quand on le cite, et si cela n’est pas clair, c’est « de la faute » de l’intervenant, pas de la nôtre.

Ah, je vois, c’est donc ça, ce que tu as appelé précédemment « le résultat final » ? Le soucis, je pense, et qu’il est difficile de définir précisément les vidéos qui ont été suffisamment sourcées. Mais sinon, pourquoi pas, c’est une bonne idée.

Je ne pense pas que cela soit vraiment nécessaire. N’importe qui peut débattre à partir du moment où il source correctement ses arguments et qu’il évite les sophismes. Un quidam peut donc tout à fait avoir plus raison qu’un spécialiste du domaine.

Je trouve même que mettre trop l’accent sur les spécialités de chacun risque de biaiser les débats, simplement parce qu’on a naturellement plus envie de croire quelqu’un qui se présente comme un spécialiste.

Je suis d’accord qu’on a cette impression quand on visite le site. D’un côté c’est bien parce que le projet se veut n’être géré que par ses contributeurs. Personne n’est placé « au-dessus » des autres (comme avec un statut de modérateur) mis à part par le système de réputation que je trouve plutôt bien fait et équilibré.

Ceci dit, il y a effectivement des cas où avoir un modérateur capable d’éditer les commentaires aiderait à rendre le site plus clair de manière plus efficace, en particulier quand il faut changer certains commentaires de catégorie, entre « réfute », « confirme » et « commentaire », ou bien quand il faut en supprimer d’autres.

Effectivement, de ça aussi, il serait intéressant d’en discuter plus longuement, notamment avec l’équipe technique.

Si la personne a préparé un texte écrit, oui c’est « de sa faute » si ce n’est pas clair.
Par contre, je pense que dans un débat animé et spontané, absolument n’importe qui peut commettre une erreur dans sa communication, à moins d’être dans le contrôle systématique et l’hypervigilance…
En plus, certains mots auront toujours plusieurs sens et plusieurs interprétations possibles aussi.
Tout le monde n’est pas littéraire ou philosophe non plus.

Je suis tout à fait d’accord avec toi.
En fait, je pensais plutôt à l’inverse, un quidam qui n’y connaît rien du tout, admettons en physique quantique, au hasard, et qui tenterait d’interpréter des équations quantiques dans une citation.

Bref, dans mon exemple peut-être maladroit, un truc pointu, technique, que la personne ne maîtrise absolument en rien (et ignorant des domaines qui s’y rapportent). Je doute qu’il soit pertinent de chercher sur internet quelque chose qu’on ne comprend pas du tout au premier abord (ok, il peut essayer et s’instruire, pourquoi pas, mais bon)… serait-ce pertinent ?

Je comprends.
En fait, c’était pas dans l’optique de ‹ disqualifier › des personnes à donner leur avis, heu, leurs recherches…
Je ne veux pas parler de « spécialiste » par rapport à un titre, mais d’une personne qui se sait ou qui se croit apte à traiter de sujets particuliers.

Plutôt que de faire du bla bla indigeste où même moi je vais m’y perdre, je te donne un exemple fictif.

Admettons qu’il y ait une sorte de sondage avec plusieurs catégories (sans rentrer dans les détails) : informatique, sciences médicales, économie, politique, philosophie, thermodynamique, astronomie, sport, … ect

Chacun pourrait s’estimer plus apte ou non pour chaque domaine (liste à déterminer) et répondrais pour chaque case, par l’un des 3 choix, voir 4 :
1- niveau de compétence (élevé ou pas)
2A- neutre mais peut s’y intéresser (plus ou moins, faut voir)
2B- neutre mais ne s’y intéresse pas du tout
3- aucune connaissance

Alors, par exemple, sur un sujet de thermodynamique, si j’ai coché 3, quelle sera la pertinence de mes recherches ? Est-ce qu’il n’y a pas intérêt à ce que je me garde de faire des recherches, surtout si le sujet ne m’intéresse pas vraiment, alors que je crois avoir des aptitudes pour d’autres sujets ?
Pire, vais-je être capable d’approuver ou de réfuter les liens des autres ???
Ne devrais-je pas m’abstenir ?

Au lieu de parler de spécialité, finalement, parlons de l’intérêt à creuser des sujets que d’autres maîtrisent mieux.
L’intérêt que ça pourrait avoir, c’est par exemple, je n’y connais rien à une citation au milieu d’une vidéo qui m’intéresse, mais X personnes ont des affinités, alors une notification spéciale pourrait être envoyée aux personnes qui ont répondu 1 pour qu’elles cherchent (parce que je ne suis pas certaine que tout le monde suit les vidéos de tous les sujets et il se peut que si une notification spéciale leur soit envoyée, ils y réagissent, (ou pas).

C’est pas très clair mais j’ai un appel des oiseaux …

C’est vrai, et c’est pour ça que je considère que les débats « en live » ne devraient pas exister, ou en tout cas ne devraient pas être rendus publics.

Dans ce cas, je pense qu’il serait plus simple que quelqu’un qui ne s’estime pas du tout compétent dans le domaine s’abstienne de lui-même de commenter ; si le fait à vérifier n’est pas trop pointu, alors pratiquement n’importe qui peut commenter après s’être renseigné ; et les spécialistes du domaine gagnent simplement du temps sur les autres parce qu’ils n’ont pas besoin de se renseigner.

C’est ce que je fais sur CaptainFact : je saute sur tout ce qui a trait aux sciences physiques et à l’éducation, je commente plus prudemment les sujets de médecine, d’économie ou de politique, et j’évite les sujets dont je n’ai même pas de culture décente, comme le sport, par exemple.

Pour moi, à partir du moment où on donne une source fiable, on est forcément pertinent, quel que soit notre niveau de maîtrise du domaine. Un spécialiste ne donnant pas de source n’est donc pas pertinent, à mes yeux.

Il y a de l’idée, à creuser.

Si, ne t’inquiète pas, c’est plutôt clair dans l’ensemble. Tu as déjà fait pire :stuck_out_tongue_closed_eyes:

Ha-ha-ha, c’est tellement vrai !

C’est horrible ce point de vue et pour plusieurs raisons :

  • Va t-il falloir interdire les émissions en directe, enregistrées avec du public (ou pas) ?
    Imagine un débat politique pour les élections présidentielles entre 2 candidats du 2ème tour…
    Je suis certaine que je n’ai pas besoin de développer pour savoir si ça devrait ou non être rendu publique (oui oui, je sais bien que tu ne songeais pas à ça)…

  • L’intérêt d’être en live, c’est de pouvoir communiquer avec le public et éventuellement d’avoir une interaction (via des appels téléphoniques, des commentaires en chat, réagir aux réactions, répondre à des questions…).
    Sinon, ça t’oblige à poster ta vidéo, d’attendre des retours sur un certain délai, puis de refaire une vidéo pour répondre à des questions soulevées auxquelles les auteurs n’ont pas forcément pensé, parce que personne n’est infaillible.
    Et « plus tard », rien ne dit que les intervenants du débat pourront répondre s’ils étaient concernés…
    En plus, ça peut perdre un peu son sens avec des réactions à froid.

  • Des débats pas rendus publiques parce qu’ils sont en live ?
    Et la spontanéité ? Et le temps passé à faire et défaire des montages parce X veut effacer une phrase et que Y veut qu’elle soit dans le débat ? Tu imagines le bordel que ça peut faire.
    Il y a eu combien de personnes qui ont accusé un média d’avoir trafiqué un contexte ?
    S’en suivent des démentis (pas forcément consultés), un débat à l’intérieur du débat… (non j’ai pas dit ça, non la question n’était pas posée comme ça, … bla bla bla).

En plus, qui dit montage = tu ne sais jamais si quelque chose est sorti du contexte pour être orienté, manipulé.

Ainsi, si je te demande si tu es un extra terrestre venant de la planète Alpha789D (j’ai inventé), tu vas répondre…

Sans compter qu’un final, si on va vers cette voie, ça peut donner un monde lisse et tellement superficiel où tout serait vérifié, contrôlé sous toutes les coutures… le cauchemar !

Parce que justement le quidam pourrait finir par se dire : « tout le monde est bien tranquille, posé, convenu, rien ne dépasse, pas un mot de travers, pas de réaction forte ».
Il peut finir par penser qu’il est un extra terrestre d’Alpha-bidule parce qu’il ne se reconnaîtra pas du tout dans la version paillette stérilisée de l’humain « parfait » qu’on va lui montrer dans tous les médias (on a déjà ça dans plusieurs films avec des super-héros…).

Je pense que montrer la diversité, dans une certaine mesure, est bénéfique et peut apprendre à se réconcilier avec soi : tout le monde peut dire une bêtise et le regretter par la suite, c’est juste HUMAIN.

On n’enlèvera pas le côté « les paroles s’envolent, les écrits (vidéos) restent », ça peut être dommage mais c’est ainsi.

Sinon, c’est comme les photos des magazines : on retouche tout et n’importe quoi pour au final, créer des complexes aux hommes comme aux femmes.

Bien sûr, tout va aussi dépendre des intervenants, du sujet, de la qualité générale…


Sinon, l’idée qu’il faut creuser, c’est effectivement un tableau avec des domaines et les gens se mettent dans les cases qui les intéressent (juste pour donner l’info à ceux qui souhaitent une réponse dans un domaine particulier).

Voilà, donc moi je retiens que si je flanche en sciences physiques (ou en éducation), je vais t’envoyer une notification pour essayer d’avoir ta réponse (si tu ne l’as pas déjà fait), à toi et d’autres personnes.

Pour moi, ce serait tous les sujets qui parlent de médecine (et d’autres… joker !), même si souvent, je m’abstiens (on ne dirait pas hein ?!).
Comme toi, pour le sport, je n’ai quasiment aucune culture (sauf sur des faits très précis : le dopage des cyclistes ou coureurs ou chevaux de course…, l’empoisonnement des culturistes…, les traumatismes crâniens des boxeurs…). Comme par hasard (lol).

Je vais réfléchir à une sorte de grille pratique avec des thèmes, les plus récurrents au départ et ensuite voir si ça peut aboutir à quelque chose de positif et être bien perçu.

Naturellement, ça n’empêchera absolument personne de mettre un lien « dans une case » qui ne serait pas dans ses sujets dits « favoris », ce n’est pas du tout le but recherché.

Juste faire une compilation et peut-être découvrir qu’il n’y personne qui soit sensible à un domaine important.

Bon enfin, oui ça reste à creuser.

1 J'aime

J’admets que mon point de vue est relativement extrême. Mais je vais développer pour te montrer que cela n’a pas forcément à être aussi terrible que tu le crois.

Bon, déjà je sais bien qu’il est utopique de penser que tout les débats publics puissent être faits « à froid », mais ça ne m’empêche pas de penser que ça pourrait être largement préférable.

Je soulèverais aussi le fait qu’un débat à froid, c’est exactement ce qu’on fait sur CaptainFact, car on cherche une source avant d’opposer un argument.

Si si, je songeais à ça aussi. Les débats présidentiels sont, pour moi, un festival d’informations non vérifiées et d’arguments fallacieux, presque pire qu’un live de conspirationnistes (sauf qu’au moins c’est un véritable débat, ce que n’est pas - et ne prétend pas l’être - un live de conspirationnistes).

Les débats peuvent être préparés à l’avance ; les deux partis se mettent d’accord sur les arguments qu’ils vont soulevés, ils débattent au préalable en privé, puis ils vérifient leurs affirmations et organisent ça en débat « live ». Le public peut ensuite éventuellement poser ses questions ; même si à partir de ce moment-là ça ne sera effectivement plus un débat « à froid ».

Ce genre de débats existe déjà, dans certains lives de la Tronche en Biais par exemple.

Je ne pense pas, non. Peux-tu me donner un exemple - fictif ou non - pour ça ? Pour être sûr qu’on parle de la même chose.

Un débat live peut tout aussi bien être trafiqué, soit avec des questions orientées, des techniques de manipulation rhétorique (certains arguments fallacieux comme celui de « l’homme de paille »), voire carrément un véritable « homme de paille » qui n’est là que pour donner le change à l’opposant pour mieux faire passer son message (ce que j’ai déjà pu voir…).

Pour un débat « à froid », dans les cas extrêmes, si les deux partis n’arrivent pas à se mettre d’accord, alors le débat n’a pas raison d’être. D’une manière plus mesurée, il y a souvent moyen de se mettre d’accord.

C’est faux. Je viens de la planète µ Ara b.

Je trouve que tu exagères :slightly_smiling_face:

On retire le côté « émotionnel » au débat, oui. Mais en même temps, je pense que les émotions n’ont rien à y faire. Elles ne servent qu’à alimenter des arguments fallacieux.

Il est toujours possible de se tromper dans un débat « à froid ». Si notre source se révèle plus tard fausse, par exemple.

Pour tout ça, je me base plutôt pas mal sur la théorie des « deux vitesses de la pensée » décrite dans cet épisode d’Hygiène Mentale :


Pour ça, je plussoie, au final. Ça a l’air d’être une bonne idée.

Ha mais, faut que je m’occupe de mes oiseaux.

Juste au passage : La Tronche en Biais, que tu cites, fait des live (en public) et il n’y a pas les « soucis » que tu évoques…
Bon, c’est pas exactement des débats, enfin, un peu quand-même…ça dépend. Bref.

Non mais, tu as vraiment pu imaginer que je ne connaisse pas leur chaîne ?
C’est quand-même pas pour moi que tu as mis le lien ?! Si ?..
Tu plaisantes j’espère !
Ha la la, tu pourrais être surpris…

Bon, cui cui …

Je n’ai jamais dit qu’il y avait toujours des problèmes pendant les débats live :stuck_out_tongue:

Je me doutais bien que tu connaissais, mais peut-être que tu ne savais pas cela. Je l’ai moi-même appris que récemment, parce que je regarde rarement leurs lives, je n’en ai pas vraiment le temps.

Donc, si je comprends bien, au final, tu n’es plus pour « interdire » des débats en live (qui ne devraient toujours pas exister ?).
Tu as reconsidéré le fait que des débats en live soient rendus publics et que ce ne soit pas gênant du tout (au contraire) ?

En fait, comme quoi ça dépend de la préparation, de l’organisateur et des intervenants, parce que moi j’aime bien regarder ce type de « débat » (de la Tronche en Biais en tout cas, je précise et si je connaissais parce que ça fait longtemps que je les regarde (moi j’ai le temps :stuck_out_tongue_closed_eyes: , même s’il m’arrive souvent de faire quelque chose en même temps de visionner…des tonnes de vidéos ! , pire, il m’arrive de suivre 2 voir 3 vidéos … si si … mais je zappe les parties qui ne m’intéressent pas, du coup mon attention n’est évidemment pas sur les vidéos au même moment, ce qui serait impossible, à moins de faire pause si nécessaire sur l’une d’elles).

Contre exemple

Forcément, si c’est un « débat » sur le sujet :
« les reptiliens vont-ils refaire des hybrides humains pour mieux les infiltrer et les dominer ? »
Je ne vais pas regarder…

En vérité, que ce soit en live ou pas, je ne vais pas essayer d’interdire ce genre de vidéo en mode public, à moins peut-être qu’il y ait des mensonges manifestes et de nature dangereuse sur des faits dont on a des preuves absolues.

Par exemple : « les reptiliens se réunissent à chaque pleine lune dans la terre creuse… » <= c’est faux mais on ne peut pas réfuter, (on ne fait rien)
"… pour tuer des milliers de bébés qu’ils volent dans des maternités françaises… " <= c’est faux et c’est prouvable (on le démontre, éventuellement, aucun parent ne s’est fait volé son bébé…)
’ … d’ailleurs les reptiliens prennent l’apparence des médecins … " <= c’est faux et c’est dangereux, quelqu’un de « fragile » peut décider de tuer tous les médecins par croyance (on interdit la vidéo)

Bon, j’ai pris cet exemple (presque fictif :zipper_mouth_face: ) par facilité.

Sinon je voulais revenir sur le reste de la discussion, mais je ne pense pas que ce soit utile, le point le plus important que je voulais soulevé est ici :wink:

Je ne considère pas que les « débats préparés à l’avance » dont je parle sont des « débats en live ». Moi ce qui le dérange, ce n’est pas la forme que prend le débat, c’est le fait que pour que ça soit vraiment efficace, chaque parti doit chercher et vérifier ses informations à chaque argument donné. Mais bon, comme je l’ai dit, j’ai une vision utopique de la chose, et mes propos doivent être nuancés.

Ah là là, qu’est-ce que j’aimerais vivre dans un monde où tout le monde débat de manière posée sans aucun sophisme… :innocent:

1 J'aime

Ok, vu comme ça.
En fait, normalement pour un débat, tout le monde prépare son truc à l’avance, a ses petites notes…
Et quand c’est plus un style « interview », les participants reçoivent les questions à l’avance.
(Pour un débat, tout le monde sait d’avance le sujet donc …).

Ha l’utopie d’un monde parfait… Avant d’éradiquer les sophismes, il y a mieux : un monde sans mensonge… et plein d’autres choses !.. C’est beau de rêver …
Et puis en plus, si « tu » ne mens pas, il y a de fortes chances que dans « ta » réponse, il y a de fortes probabilités que « tu » n’emploies pas de sophisme (sauf cas particulier…).

Je vois ce que tu veux dire, même s’il y a beaucoup de sophismes qui ne nécessitent pas forcément de mensonges. Il y a même des sophismes qui peuvent être acceptables dans certaines situations.

1 J'aime