Réfuté, confirmé... Nuancé?

En sus des parties "Réfuté et "Confirmé, est-ce que vous trouveriez utile d’avoir une autre catégorie, par exemple « Nuancé », qui correspondait aux nuances à apporter à un discours qui n’est pas faux mais imprécis ou incomplet par exemple, ou qui sans être faux peut laisser entendre des choses fausses ?

Peut-être que cette catégorie pourrait aussi accueillir les dénonciations de type argument rhétorique fallacieux, ou peut-être que ces arguments mériteraient eux aussi leur propre catégorie.

Qu’en pensez-vous ?

2 J'aimes

Bonne question.

À mon avis, un discours ne peut pas être parfaitement précis et exhaustif.
Alors trop de vérifications se rangeraient dans la case « ni vrai, ni faux, c’est imprécis » si l’option était offerte.
Ceci alors qu’un discours imprécis n’en est pas moins vrai, malgré les imprécisions… un discours qui n’est pas faux, qui n’a pas besoin d’être rectifié, mérite d’être confirmé.
Ensuite, s’il y a à la fois des informations qui confirment ou réfutent un discours, je pense qu’il faut à la fois confirmer et réfuter sur le site, pour présenter les aspérités.

Je trouve que la position du groupement de journalistes qui animent la page Facebook : « Journalistes Solidaires : Bien s’informer, mieux se protéger » est plutôt bien. Les affirmations sont catégorisées comme Vrai, Faux, partiellement vrai, trop tôt pour le dire, ou à nuancer.

1 J'aime

Je ne suis membre que depuis quelques jours, et donc, mon opinion est susceptible de changer avec le temps et l’expérience, cependant, je pense qu’il faudrait au contraire « simplifier » l’utilisation du site.
Je m’explique: Depuis tout petit, on m’a appris que la science ça consistait à faire une hypothèse, puis à tenter de la démolir, jamais à essayer de la démontrer. En appliquant ce principe, il faudrait alors limiter les actions à:

  • Affirmation réfutée (en accompagnant de la source)
  • Affirmation non réfutée

Au final, confirmer ou nuancer une affirmation, ça revient juste à admettre que, pour le moment, on a échoué à la réfuter. (encore une fois, il ne s’agit que de mon opinion qui est totalement influencée par ma vision de ce que doit être la méthode scientifique)

2 J'aimes

Bonjour à tous, :wave:

@Pyros65 malgré tout je pense que pour les utilisateurs qui possèdent uniquement l’extension CaptainFact, il peut rester important et utile que les fact-checkers ici puissent continuer de sourcer leurs affirmations. Je pense notamment aux vidéos qui traitent de théories du complot et conspirationnistes. Il y a toujours une part de vérité dans les affirmations de ce type d’intervenants. Il me semble nécessaire de conserver la faculté de sourcer les affirmations pour permettre d’extraire cette part de vérité. Les affirmations sourcées peuvent donner, à mon avis, des points de repère à des personnes qui peuvent être parfois néophytes en science ou sur d’autres sujets et leur permettre de se baser sur des faits vérifiés et vérifiables.

1 J'aime

Oui, elles sont certainement utiles pour « découvrir la science » (bien que je ne pense pas que ça soit la meilleure approche), cependant, pour un néophyte justement, je pense que ça peut « relativiser » l’importance du bullshit des vidéos complotistes qui utilisent le mille feuilles argumentatif.
A vouloir faire trop complet, ça risque de noyer les informations importantes dans la masse.

1 J'aime

Je pense que le sujet que vous évoquez aurait plutôt sa place dans l’appel à contribution pour la V2 de CaptainFact. Je vous relais ce sujet, car il est question, entre autre, d’intégrer un module spécifique à la gestion des arguments fallacieux, ce qui vient probablement apporter des éléments de réponses à vos échanges, en particulier sur la proposition d’ajouter une catégorie de type ‹ nuancée ›.

3 J'aimes

C’est vraiment essentiel qu’il y ait du nuancé :wink:

Si le texte dit « La Terre tourne autour du Soleil en 366 jours », c’est faux, mais c’est pas non plus une différence horrible par rapport à la vérité. Quelqu’un d’autre pourrait dire que c’est vrai ou p"presque" vrai, selon l’interprétation et la sensibilité de chacun…

Si le texte dit "La Terre tourne autour du Soleil en plus de 360 jours, c’est vrai dans l’absolu, mais ça manque de rigueur.

Il y aura toujours des cas où ça ne serait ni vrai, ni faux, voir un peu des 2 à la fois ou ambivalentes comme : « La Terre et la Lune tournent autour du Soleil ».
Est-ce que ça supposerait que la Lune tourne autour du soleil sans tourner autour de la Terre ?.. ect …

Et si c’est « La Terre est plate et le Soleil circule autour », bon là par contre, pas de doute, tout est VRAI !
Non, je rigole :rofl::sweat_smile::joy:

D’autant plus que suivant le référentiel utilisé, il peut être tout à fait juste d’affirmer que « le Soleil tourne autour de la Terre » :stuck_out_tongue_winking_eye:

Pour les cas où la réponse pourrait être nuancée, je pense qu’il y a déjà plusieurs solutions possibles :

  • soit la citation peut être découpée en plusieurs parties, séparant ce qui est réfutable de ce qui peut être confirmé ;
  • soit la citation ne peut pas être découpée, un peu comme dans les cas que tu soulèves ; dans ce cas, mettre sa réponse en simple « commentaire » sans réfuter ni confirmer marche bien en général, ou bien apporter volontairement deux réponses, l’une pour (« effectivement la période de rotation de la Terre autour du Soleil est de plus de 360 jours »), l’autre contre (« la valeur donnée par l’intervenant n’est pas assez précise ; si on veut être rigoureux, il serait plus exact de dire que la période de rotation de la Terre autour du Soleil est de 365 jours, ou bien 365,256 363 jours si on veut être le plus précis possible »).

Ceci dit, ça ne serait pas plus mal d’avoir un espace « nuancé » entre « réfuté » et « confirmé », qui rendrait les choses plus claires, je suis d’accord.

1 J'aime

Personnellement, je préfère 1 réponse en nuancé que 2 réponses (1 pour et 1 contre).
En plus, quand tu passes derrière quelqu’un qui a mis 2 réponses, tu hésites.
Moi je ne peux pas voter à la fois pour 2 réponses différentes.

En plus pour quelqu’un qui arrive derrière un tas de commentaires à gauche et à droite avec des votes équivalents de chaque côté (admettons), ça fait une drôle d’impression, surtout qu’on risque de faire des redondances en jonglant d’un côté ou de l’autre.

Donc on en revient à ce que tu as dit :

Et là, moi je suis d’accord pour découper des citations pour éviter des soucis…

2 J'aimes

J’ai découpé en 4 parties pour mettre des repères visuels plus pratiques.

Partie 1 :

Je reviens sur le mot expérience , en français comme en anglais experience.

Dans l’exemple ici , il aurait été très judicieux de mettre en commentaire NEUTRE ou dit nuancé :

(Rappel de la citation)

« ce qu’on institue comme norme sanitaire salutaire peut devenir calamiteux et c’est comme ça qu’on a eu avec le H1N1 des victimes atteintes « d’expériences terrifiantes » [selon] les propos de l’ex-commissaire européen à la santé […] Vytenis Andriukaitis »

Si l’orateur parle d’expériences « scientifiques réalisées en laboratoire », alors nous réfutons la citation.
Mais si l’orateur parle d’expériences « de la vie », alors nous confirmons la citation.

Ou dans l’ordre inverse, ou sans le « mais », peu importe, autre formulation par exemple :

Si l’orateur parle d’expériences terrifiantes « ressenties dans la vie », nous confirmons.
Si l’orateur parle d’expériences terrifiantes" réalisées dans le cadre d’un laboratoire scientifique, nous réfutons.

Commentaire accompagné du lien correspondant.

On peut même ajouter au commentaire la traduction suivante :
Children suffered terrifying experiences = Les enfants ont vécu des expériences terrifiantes.


Partie 2 :

Autre exemple Boutade

Citation = « Quand on arrive à avoir un SDF à l’intérieur d’un laboratoire, on peut imaginer qu’un virus se faufile à l’extérieur. »

Quand on écoute bien la vidéo, il s’agit sans le moindre doute d’une blague sarcastique., de l’humour noir.
Dire le contraire serait à mes yeux, de la mauvaise foi.

Ainsi, « tout le monde » se jette pour réfuter.

Mon commentaire neutre :
"Oui enfin, c’était plutôt à prendre sur le mode du sarcasme et pas au premier degré.
Cela soulève qu’il y a des lacunes dans la sécurité et qu’on peut donc tout supposer ou presque…"

Ce à quoi on me répond :
« Le but du fact check est de savoir si c’est vrai ou faux. Je ne crois pas qu’on soit là pour juger les intentions de l’auteur. »

Vraiment ?!

Je replace ici en regroupant mes 2 commentaires (car maximum de caractères atteints) car c’est ce que je pense de manière générale, quel que soit l’auteur d’une citation (que je sois pour ou contre les propos généraux de celui-ci) mais c’est quelque chose qu’il faut soulever :

Je connais « des gens » qui se permettent d’affirmer qu’un auteur a pensé ceci ou cela, de décréter qu’il faut prendre telle définition (au sens négatif) d’un mot qui peut pourtant avoir plusieurs significations (dont 1 au sens positif). Trop de biais quand il faudrait être tempéré. Il est important de faire une distinction entre ce qui est dit au 1er degré et ce qui peut relever du domaine de la boutade, parce que ça change tout le contexte. Les auteurs ne sont pas des robots, nous non plus. Soyons objectifs.

En fait, je constate que, dès lors qu’un auteur ne correspond pas aux critères attendus, tout est bon pour le descendre et de nier le contexte. Donc, à moins qu’il n’y ait absolument rien de défendable, j’estime qu’un peu de nuance, lorsque elle est justifiée, est la bienvenue. Tout n’est pas binaire, « vrai » ou « faux ». Il convient de prendre tous les paramètres en compte. Cela s’appelle l’équilibre de la JUSTICE, celle qui a les yeux bandés et demeure impartiale et pas « à la tête du client »…


Partie 3 :

Il y a bien d’autres exemples que je pourrais relever : les contributeurs ont-ils le droit d’interpréter comme ce qui les arrange et / ou de faire semblant de ne pas avoir compris de l’humour noir ?!!!

Je trouve le procédé mesquin et relevant d’une cours d’école élémentaire primaire, ni plus ni moins, comme le ferait un avocat qui serait aussi juge et parti.

Franchement, ce n’est pas digne de personnes humaines qui se disent neutres et impartiales.

Ce n’est pas parce que vous êtes contre une personne qu’il faut systématiquement « réfuter » tout ce qu’elle dit sans faire la part des choses.
Surtout qu’étrangement, quand il s’agit d’approuver ou de voter pour un lien qui approuve, il y a une absence totale de réaction, comme si le but n’était que de réfuter…

Je ne mets pas tous les exemples distincts (sur d’autres sujets) que j’ai constaté sur le site, parce que ce serait trop long et il y a même certaines choses que je n’évoque même pas pour ne pas alimenter un débat (je ne veux pas réveiller ni l’orgueil, ni combattre la fermeture d’esprit de certaines personnes, ni bousculer les paradigmes bien ancrés d’autres).

Il ne s’agit pas de dire que UNTEL, X, Y ou Z a de mauvais réflexes… Il s’agit qu’ils réfléchissent à leurs approches et leur éthique personnel.


Partie 4 :

Désolée de ce long texte, mais il m’arrive de songer ceci (et c’est grave) :

Les utilisateurs de CF sont des « anti-complotistes » et tous ceux qui DOUTENT sont soit idiots, soit des « complotistes ».
Rappelons que rien n’empêche un « anti-complotiste » de propager un complot qu"il ignore (ou pire, de le savoir, si si) !

J’ai vu maintes fois des journalistes d’investigations accusés d’être « complotistes » (ha oui, je ne parle pas des sites d’amateur d’ufologie…)
Le comble quand on sait qui sont les journalistes en question.

Et puis, « complotiste », ça ne veut rien dire !!! Je l’ai déjà dit.
S’il faut croire à ce qui est généré par certains « médias », eux-mêmes alimentés par quelques puissances (qui détiennent des portefeuilles d’action conséquents), ce n’est pas la peine de faire du fact-checking.

Il suffit de dire que UNTEL fait des complots et que tout ce qu’il peut dire sera forcément n’importe quoi sans rien argumenter et c’est réglé.
Je refuse d’avoir cette étiquette d’autruche et d’être mise dans un moule.

Il me semble que plusieurs faits (invérifiables) devraient au moins faire l’objet d’un doute (à moins que ce soit vraiment n’importe quoi) et ne pas être réfuter bec et ongles sous prétexte du :

« Je ne suis pas dans le complot, ce n’est pas logique, le gouvernement a dit que ce n’est pas vrai donc c’est faux et point barre ».
Gouvernement à remplacer par n’importe quel autre mot.

Il a vraiment bon dos le rasoir d’Ockham par moment !!!

Même des gens hyper négatifs, voir stupides et méchants peuvent soulever, parfois, des faits intelligents et penser le contraire serait … bête et méchant…
Bref.

Donc, pour éviter de tomber dans le piège « pour » ou « contre », encore une fois, le nuancé c’est bien !

Rappel :
Les Biais de Confirmation

1 J'aime